Art déco

L’église Sainte-Suzanne | Sint-Suzannakerk

Cette église et sa paroisse sont fondées par Louise Thiery, veuve du Général Maes, en mémoire de sa fille, Suzanne Maes, décédée en 1914 à l’âge de vingt ans. Grâce à son frère, le chanoine Armand Thiéry, également professeur de physique et de psychologie à l’Université catholique de Louvain, Louise obtient en 1916 la création d’une nouvelle paroisse à Schaerbeek, officialisée par un arrêté royal en 1921.

Deze kerk en parochie zijn opgericht door Louise Thiéry, een weduwe van generaal Maes, ter nagedachtenis van haar dochter, Suzanne Maes, die in 1914 op haar twintigjarige leeftijd is overleden. Met haar broer, kanunnik Armand Thiéry, ook professor natuurkunde en psychologie aan de Katholieke Universiteit Leuven, verkrijgt Louise in 1916 een vergunning om een nieuwe parochie in Schaarbeek op te zetten, die in 1921 bij koninklijk besluit is geformaliseerd.

[Façade de l’église Sainte-Suzanne, sd, carte postale, Archives communales de Schaerbeek | Gevel van Sint-Suzannakerk, postkaart, Gemeentearchieven van Schaerbeek]

 

[Vitraux (disparus) représentant Suzanne Thiéry et le général Maes accompagnés respectivement de Sainte-Catherine et de Saint-Jérôme, cartes postales, Archives communales de Schaerbeek | Glasramen (verdwenen) van Suzanna Thiéry en generaal Maes vergezeld van respectievelijk Sint-Catharina en Sint-Hieronymus, postkaarten, Gemeentearchieven Schaaerbeek]

 

En 1924, une église provisoire est consacrée dans l’immeuble sis n°714 de la chaussée de Haecht, entre la rue Jules Destrée et la rue du Tilleul. Le projet final de l’architecte Jean Combaz (fils de Gisbert Combaz), prévoit une église de style Art déco, construite entièrement en béton et s’inspirant de l’église Notre-Dame du Raincy (Seine-Saint-Denis, France). Elle est donc la première église du genre à Bruxelles, suivront ensuite Saint-Augustin à Forest et Saint-Jean-Baptiste à Molenbeek.

In 1924 werd een voorlopige kerk gewijd in een gebouw op nr. 714 Haachtsesteenweg, tussen de Jules Destréestraat en de Lindestraat. Volgens het definitieve ontwerp van architect Jean Combaz (zoon van Gisbert Combaz) werd een Art Deco-kerk gepland, die volledig uit beton gebouwd is, geïnspireerd door de kerk Notre-Dame du Raincy (Seine-Saint-Denis, Frankrijk). Zij is dus de eerste kerk in die stijl in Brussel, gevolgd door Sint- Augustinus in Vorst en Sint-Jan-de-Doper in Molenbeek.

Louise Thiéry veut que son église accueille des activités autres que celles du culte. Ainsi donc, les sous-sols de Sainte-Suzanne comprennent des locaux pour des réunions, des fêtes, des consultations médicales, etc. L’usage des soubassements pour une champignonnière a été un temps envisagé, mais est resté à l’état de projet. L’église est construite entre 1928 et 1932. Elle n’est cependant consacrée qu’en 1963. Elle est classée depuis le 27 mars 2003.

Louise Thiéry wenste dat in haar kerk andere activiteiten dan de eredienst worden aangeboden. De ondergrondse bodem van Sint-Suzanna bestaat dus uit ruimten voor vergaderingen, feesten, medisch advies, enz. Het gebruik van ondergrondse bodems om paddenstoelen te kweken is een tijdje in overweging genomen, maar is in de ontwerpfase gebleven. De kerk is gebouwd tussen 1928 en 1932. Het is echter pas in 1963 gewijd. Zij is sinds 27 maart 2003 geklasseerd.

[Intérieur de l’église Sainte-Suzanne, cartes postales, Archives communales de Schaerbeek | Interieur van Sint-Suzannakerk, postkaarten, Gemeentearchieven van Schaerbeek]

 

L’église est conçue sur une base rectangulaire. Dix piliers en béton supportent le poids de toute la construction. La nef occupe un vaste espace central de 676 m2, prolongé par un chœur carré où se trouve l’autel principal. La tour s’élève à 50m de hauteur. Les grandes baies sont ornées de vitraux dû à Simon Steger et au maître-verrier Jacques Colpaert. Les fonds baptismaux, datant de 1935, sont l’œuvre des ateliers d’art de Maredsous. Dans la sacristie se trouve un buste de Sainte Suzanne en bois polychrome daté de 1634. Les orgues, du facteur Pels de Lierre, datent de 1962 et comprennent 27 registres et 3 claviers. Un petit orgue à gauche du chœur provient de l’Exposition internationale d’Anvers de 1930.

De kerk is ontworpen op rechthoekige basis. Tien betonnen pijlers dragen het gewicht van de hele constructie. Het middenschip is gelegen in een grote centrale ruimte van 676 m2, die wordt verlengd door een vierkant koor met het hoofdaltaarstuk. De toren is 50 m hoog. De grote muuropeningen zijn versierd met glas-in-lood, door Simon Steger en Jacques Colpaert gerealiseerd. Het doopfont uit 1935 is het werk van de kunstworkshops in Maredsous. In de sacristie bevindt zich een uit 1634 daterend meerkleurig houten borstbeeld van Heilige Susanna. Het orgel, van orgelmaker Pels de Lierre, dateert uit 1962 en omvat 27 registers en 3 klavieren. Een klein orgel links van het koor komt uit de internationale tentoonstelling in Antwerpen (1930).

[Détail de la structure en béton, carte postale et photographie, Archives communales de Schaerbeek | Betonstructuur (detail), postkaart en foto, Gemeentearchieven Schaarbeek]

 

En 2015, une grande campagne de restauration est entamée qui a permis de redonner son éclat au béton et aux vitraux et de revenir à certains états d’origine, notamment la remise en place d’un vitrail dans le chœur qui avait été enlevé au cours du XXe siècle.

In 2015 is een grote restauratiecampagne gestart, die het mogelijk heeft gemaakt om beton en glas weer pracht te geven en terug te keren naar bepaalde oorspronkelijke toestanden, zoals het opnieuw installeren van een glas-in-lood raam in het koor dat in de twintigste eeuw was verwijderd.

 

 

© Archives communales de Schaerbeek | Gemeentearchieven van Schaarbeek

2 réflexions au sujet de “L’église Sainte-Suzanne | Sint-Suzannakerk”

  1. Je suis un peu intrigué par les deux anciens vitraux que vous identifiez comme étant une représentation de Louise Thiery et St Catherine et le général Maes et st Luc
    Je pencherais plutôt pour Suzanne Thiery décédée à 20 ans d’autant qu’un des attributs iconographique de Ste Catherine est, outre l’épée et la palme du martyre, la présence d’un enfant
    Quant au général Maes je doute qu’il soit accompagné de St Luc dont le symbole est le taureau ailé (de surcroît) et non le lion (de st Marc). Il s’agit peut-être du saint patron du général. Mais quel est son prénom ?
    D’autre part où se trouvent ces vitraux, je ne les ai pas trouvés dans l’église
    Quoiqu’il en soit mes félicitations pour vos chroniques

    Marcel Gilon

    1. Merci pour vos remarques, nous avons fait les changements en conséquence.
      Le saint patron du général Maes est probablement Saint-Jérôme (tenue de cardinal + lion).
      Ces vitraux n’existent plus.
      Merci pour l’intérêt que vous portez à nos articles.

Laisser un commentaire