Bourgmestres, Non classé

Eugène Flagey

Eugène Flagey né en 1877 fut bourgmestre d’Ixelles de 1935 jusqu’à son décès en 1956 après avoir été conseiller communal et échevin. Avocat de formation, il fait partie de la famille libérale. Il est aussi l’auteur en 1905 de « Les pensions ouvrières. Le parti libéral et les travailleurs » (imprimerie F. Vanbuggenhoudt).

[Portrait du Bourgmestre Eugène Flagey. Salle du conseil. Cliché personnel. 2021]

[Carte manuscrite, s.d., Archives privées Michel Hainaut, n° 296, Archives de la commune d’Ixelles]

[Photographies réalisées par A. Plateau, 1956. Photothèque. Archives de la commune d’Ixelles]

 

Nous avons choisi de présenter ce bourgmestre parmi d’autres, pour la longévité de son mandat (21 ans) et également pour la richesse des années qu’il a traversées. Étant donné le peu d’informations biographiques à son sujet, nous avons tout d’abord utilisé le discours de son successeur Charles Janssens, du 4 décembre 1956, suite à son décès. Nous avons ensuite opté pour l’illustration de ses actions via des extraits de Bulletins communaux. On y lira, entre autres, des discussions autour du secteur culturel ou de l’urbanisation d’Ixelles. En effet, il est reconnu pour son action visant au développement urbanistique de sa commune.

Dans son éloge funèbre, Charles Janssens nous donne donc quelques éléments biographiques concernant Eugène Flagey:

« Ixelles perd en lui un Bourgmestre qui, plus que tout autre peut-être, a contribué à son prestige et à sa prospérité. (…) À l’Université déjà, il révéla les belles qualités qui devaient le faire accéder plus tard aux charges importantes qu’il a occupées avec tant d’éclat. Le Barreau, où il était entré en 1901, avait d’emblée reconnu en lui un de ses meilleurs représentants. (…) Député de Thuin et, plus tard, Sénateur de Bruxelles, il a laissé le souvenir d’un parlementaire qui aurait pu être appelé aux plus hautes destinées s’il n’avait voulu tout simplement et sans ostentation, pour le plus grand bien de ses concitoyens d’Ixelles, se consacrer tout entier à l’administration de sa Commune d’adoption à qui il a toujours réservé le meilleur de son affection et qui le lui rendait bien. Il fut pour la première fois installé au Conseil communal, le 8 janvier 1904 et prit immédiatement une part remarquée aux débats de l’assemblée. (…) L’attitude patriotique de Monsieur Eugène Flagey pendant la première guerre mondiale lui valut une haute promotion dans notre premier Ordre national, accompagnée d’une flatteuse citation à l’Ordre du jour de la Nation. En 1921, il recueillit des mains du Bourgmestre Fernand Cocq, l’Échevinat de l’Instruction publique et des Beaux-Arts. Il allait ainsi pouvoir, sur le plan communal, donner sa pleine mesure et on peut dire qu’il a répondu brillamment aux espoirs placés en lui en donnant à notre enseignement un nouvel essor. À la mort du Bourgmestre Armand Huysmans, en 1935, la confiance royale l’appela à la première magistrature de la Commune. Il devait l’occuper pendant 20 ans. Tous nous l’avons vu à l’œuvre, marquant de son empreinte personnelle toutes les activités administratives, intellectuelles, littéraires et artistiques de notre Commune. » [Citation extraite du Bulletin communal, 4 décembre 1956, p. 2., Fonds de l’Administration générale, Archives de la commune d’Ixelles]

 

Passons maintenant à l’illustration de ses actions via quelques débats repris dans des Bulletins communaux.

  • Relier Boondael et la Porte de Namur

[Extrait du Bulletin communal, 2 février 1937, pp. 198-199. Fonds de l’Administration générale, Archives de la commune d’Ixelles]

 

  • Les sociétés culturelles

[Extrait du Bulletin communal, 13 janvier 1937, p. 123. Fonds de l’Administration générale, Archives de la commune d’Ixelles]

 

  • Garde civile territoriale

[Extrait du Bulletin communal, 1940, p. 167. Réponse de M. Flagey au conseiller M. Lejeune. Fonds de l’Administration générale, Archives de la commune d’Ixelles]

 

  • Les problèmes de circulation

[Extrait du Bulletin communal, 1949, pp. 698-699. Fonds de l’Administration générale, Archives de la commune d’Ixelles]

 

Pour conclure cet article, reprenons quelques-uns des propos d’Eugène Flagey lors de son jubilé administratif en 1937.

[Extraits du Jubilé administratif de M. Le Bourgmestre Eugène Flagey, 6 et 13 juin 1937, pp. 29-31 Archives privées Michel Hainaut, n° 296, Archives de la commune d’Ixelles]

 

© Archives de la commune d’Ixelles – Tous droits réservés

Laisser un commentaire